Petit inventaire non exhaustif des petites phrases incongrues que j’avais jamais imaginé prononcer avant d’être mère…

setaire

 

« Ne mange pas tes crottes de nez », c’est vrai quoi, c’est dégueulasse ! Variante « Arrête de manger tes croûtes ! ».

« C’est pas de la crème, c’est du dentifrice ! » à Attila qui avait sans doute trouvé qu’elle avait la peau sèche, sur les jambes et le visage… (En même temps je suis bien contente qu’elle n’ait pas mis la main sur mon pot de contour de l’œil qui coute le PIB annuel du Tadjikistan)

« Oui la vache elle mange de l’herbe »,  « Mais non le coq il va pas te manger. Ni le chien. Ni le chat. Ni le moineau. » sans oublier « Mais non ça pique pas les mouches. »

« Non, on n’est pas obligé de tuer la vache pour avoir le lait », à l’intello-à-lunettes qui a de drôles d’idées.

« Non, tu peux pas rester à l’école, rentre à la maison avec moi », à Attila en larmes quand on laisse son grand frère à l’école le matin. Et elle me répond « Toi à la maison, moi à l’école ! ». Je sens que dès la Petite Section, elle va vouloir que je la dépose au coin de la rue. Dommage c’est que l’année prochaine…

« Arrête de taper sur le bébé ! », oui c’est un peu fragile quand même.

« Non tu ne peux pas faire caca debout » et encore moins contre un arbre à Attila qui à force de voir les garçons faire pipi debout à l’extérieur, s’imagine qu’elle peut faire de même…

« Non, il n’y a que les mamans qui fabriquent du lait pour leurs bébés, pas les papas » à l’Intello-à-lunettes, persuadé que petit il « boivait » le lait de son papa.

« Mais tu ne peux pas être sa maman, t’es un garçon ! » au même Intello qui s’était décrété maman de son doudou… Oui parfois je suis psychorigide, mais c’est quand même un garçon !

Sachant que certaines de ces phrases sont à répéter chaque jour ou presque… on en vient quand même à se dire qu’ils connaissent rien à rien ces mômes !