Si tu ne connais pas T’choupi, tu as beaucoup de chance… mais ça va pas durer parce que je vais te raconter. T’choupi c’est un pingouin, ou un manchot, enfin c’est un petit animal quoi. Avec une tête à claques, mais bon jusque là ça va encore.

On l’a d’abord connu dans des livres, T’choupi va au square, T’choupi sur le pot, et là ça allait encore. Puis un jour, dans un de ces moments d’égarement où on fait passer le bonheur de ses enfants avant son bien-être, on a acheté un DVD, et là c’est le drame.

tchoupi

Dès le générique « T’choupi et Doudou ils sont rigolos comme tout, partout où ils passent attention aux farces ! », tu te dis que finalement si t’avais pu te casser une jambe au lieu d’acheter ce DVD ça aurait pu être sympa. Et après tu regardes les épisodes, et là t’as juste envie d’aller te noyer toi-même dans les chiottes, de t’ouvrir les veines avec le couteau de la dinette de ta fille, écouter Christophe Maé en lisant un roman de Guillaume Musso devant un épisode de Derrick… Enfin, tu comprends l’idée générale.

En gros, ce môme il fait que des conneries. T’choupi veut un petit chat, alors son père qui est véto, lui en ramène un. Et le morveux qui se met à faire toutes les conneries possible avec le chat : ils déchirent les rideaux, renversent toutes sortes de peintures dans l’atelier de la maman, et finissent à l’eau dans la baignoire, T’choupi tout habillé… Et les parents ça les fait à moitié marrer, alors que si c’était le tien qui faisait ça, tu lui aurais déjà mis la tête dans le mixer (option avant ta dose de caféine – nicotine) ou au mieux tu l’aurais expédié à la SPA parce qu’ après tout c’est un pingouin (ou un manchot, on s’en fout).

Puis les parents de T’choupi sont pas super futés non plus. Un jour, comme il s’ennuie, il demande à son père s’il peut l’aider à faire le ménage. Et là son père il répond quoi ? « Ah oui, bonne idée ! » Ben voyons. Donc bien sûr, T’choupi il se met à vaporiser son doudou avec le pistolet pour les vitres, en faisant les cons ils font tomber les plantes dans le salon en cassant les pots, et en voulant réparer ses bêtises pour pas se faire gauler (oui, le pingouin est retors) il fait exploser l’aspirateur au milieu du salon… Papa pingouin s’exclame « Quel bazar ! », oui tu noteras que le papa pingouin sait rester calme et poli en toutes circonstances.

Quand T’choupi sort de chez lui, il fait des conneries aussi. A la ferme, il ouvre les clapiers de tous les lapins. A la pépinière, il arrose le jardinier, il écrase la moitié des fleurs et ramasse l’autre moitié. Oui T’choupi est une plaie.

Quand T’choupi joue avec ses amis Pilou et Lalou (les pingouins ont des noms à la con, parce qu’ils le valent bien) il veut que les autres se plient à ses quatre volontés pour qu’ils jouent à ce qui lui plait à lui. Tu vois, quand je te dis que c’est un emmerdeur.

Et quand sa mère veut s’en débarrasser pendant une matinée (tu m’étonnes !) en le mettant au centre aéré, il fait la tronche version schtroumpf grognon « j’aime pas le centre aéré ». Comme si les animateurs eux ils avaient envie de se tanker un morveux qui laisse plus de ravages derrière lui que la chirurgie esthétique sur le visage de Mickey Rourke…

J’ai hâte que T’choupi grandisse et qu’on ait droit à T’choupi se fait rouler dans le goudron et les plumes par Pilou et Lalou, T’choupi en garde à vue pour l’incendie du centre aéré, T’choupi en désintox , et pourquoi pas T’choupi se réhabilite et fait une transatlantique en solitaire et disparait à tout jamais ? Si le père Noel existe, on sait jamais…