Je t'ai parlé il y a peu des gros mots employés par Attila, presque 4 ans. 

Comme punition pour en avoir parlé sur mon blog sans doute, c'est Mini, 2 ans et demi, la tétine vissée dans la bouche la moitié de la journée, qui s'y colle maintenant à grands coups de "putain". Avec le petit regard appuyé vers maman pour être sûre que j'ai entendu. Et Attila de s'exclamer "haannnn bébé elle a dit putain ! c'est pas beau de dire putain, hein maman ? C'est pas beau putain, hein ?!".

Mini ayant encore quelques difficultés d'élocution, même sans tétine dans la bouche, il semblerait que je ne sois pas à même de comprendre tout ce qu'elle raconte. Et j'ai envie de dire que c'est heureux. Non, parce que l'autre jour entre deux couinements incompréhensibles, son petit index tendu vers moi, après que je l'ai grondée, je crois bien avoir entendu un "ta gueule". Comme je ne la comprends pas toujours, il m'arrive de faire semblant de n'avoir pas entendu ou pas compris, histoire que ça finisse par lui passer tout seul. 

Mais le truc qui m'a vraiment achevée dans toute cette histoire, c'est l'Intello-à-lunettes qui est venu me trouver l'autre jour, discrètement, dans la cuisine pour me dire :

- Tu sais maman, si Bébé dit autant de gros mots je crois que c'est à cause de toi et de tous ceux que tu dis en voiture.

Je crois que c'est clair, après avoir arrêté de fumer, il va aussi falloir que j'arrête les insultes en bagnole. Il va plus me rester grand chose comme exutoire bientôt. Vivement qu'elle aille à l'école et que je puisse dire qu'elle a dû apprendre ça là-bas.

C'est chiant les gosses parfois ! Pardon, c'est pénible.

angry