murphy

Qu'est ce qu'une loi de Murphy ? Selon Wikipédia on peut la définir ainsi :« Si une chose peut mal tourner, elle va infailliblement mal tourner», c'est la loi de l'emmerdement maximum. L'exemple le plus connu étant la certitude, lorsque tu fais tomber une tartine beurrée, qu'elle va tomber côté beurre contre le sol.

Pour commencer, l'enfant choisira de naitre la veille de ton rendez-vous chez l'estheticienne. Ou chez le coiffeur. Voire les deux.

Tu as sans doute remarqué que tes enfants ont une fâcheuse tendance à se réveiller tôt, voire très tôt, toujours trop tôt pour toi. Pourtant, le jour où tu auras un rendez-vous hyper important, un train ou un avion à ne rater sous aucun prétexte, ils décideront de faire la grasse matinée. Oui, tous le même jour si tu en as plusieurs.

C'est toujours quand tu es malade ou épuisée que l'enfant refusera de faire la sieste. Et quand tu as quelque chose d'autre à faire qu'il dormira comme un loir.

Tu as des enfants parfaits, qui parlent très distinctement, qui connaissent les règles de politesse et savent les utiliser à bon escient. Le jour où tu vas rencontrer quelqu'un à qui tu dois absolument donner une excellente image (belle-maman, belle-mamie, un client important, le pape), ton enfant décide qu'il doit agrandir sa culture générale : "Tu sais ce que ça veut dire, toi 'enc*lé' ? Parce que mon papa il dit toujours 'enc*lé'".

Tu as une famille et une belle-famille formidables que tu adores et que tu ne critiques jamais. Sauf une fois de temps en temps, tu auras le malheur de laisser échapper une petite remarque devant tes enfants. Et le jour où tu reçois tout le monde autour d'un bon repas, ta fille chérie s'exclamera à la grand-mère de ton homme "Papa il dit que tu le fais tout le temps ch*er, toi!". Juste au moment où elle vient de brancher son appareil auditif, pour ne rien manquer de la conversation.

Ton enfant va parfois tomber malade, et jamais au bon moment il va sans dire. La varicelle le jour de l'AG de ta boîte, la gastro à la veille d'un déplacement important à l'autre bout de la France. Parfois tu gères avec brio le papa et tu peux partir en Alsace malgré tout. Et te rendre compte, une fois arrivée sur place, que t'as aussi chopé sa gastro et que ce déplacement va être très très long.

Tu n'emmènes presque jamais tes enfants au supermarché parce qu'ils y sont vite incontrôlables. C'est toujours quand tu n'auras pas pu faire autrement que tu tomberas sur ton patron. 

Les vacances c'est le pied. 1000 kilomètres avec l'odeur de vomi dans la voiture, c'est l'enfer. Oui, l'enfant vomit toujours au cours des 15 premiers kilomètres. Sur ton sac de voyage calé sous ses pieds au moment de partir.

 

munch