L’info a été copieusement relayée  (à moins que je ne l’ai remarquée parce que je me sens concernée) le Sénat vient de voter une proposition de loi autorisant l’expérimentation sur 5 ans d’une dizaine de Maisons de Naissance qui devront être attenantes à une maternité traditionnelle, avec l’obligation de pouvoir accéder facilement au plateau technique depuis la Maison de Naissance.

“La présente proposition de loi a été déposée par Muguette Dini (UDI-UC, Rhône) le 24 mai 2011.
Elle reprend, sans changement de fonds les dispositions relatives à l'expérimentation des maisons de naissance, «nouvelle forme de prise en charge de la grossesse et de l'accouchement comportant une moindre médicalisation», adoptée par le Parlement dans le cadre du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2011. Cette disposition avait cependant été censurée par le Conseil constitutionnel qui avait estimé qu'elle n'avait pas un effet suffisant sur les finances des régimes d'assurance maladie pour figurer dans une loi de financement de la sécurité sociale.”

Concrètement, ça change quoi une grossesse et un accouchement moins médicalisés ? Très simple, je vais te donner mon exemple : là j’en suis à ma 4ème grossesse, je vais vivre mon 4ème accouchement et mon 4ème séjour en maternité. Et tout m’énerve. Le gynéco m’énerve, j’ai l’impression d’être un numéro, il ne serait pas moins délicat s’il examinait une vache. Quand j’ai eu l’entretien avec la sage-femme, elle m’a demandé si j’avais eu mon écho du 3ème trimestre, alors que j’étais à 4 mois de grossesse, donc. Bref, pouvoir être suivie toujours par la même sage-femme, avant, pendant et après la naissance, j’imagine que ça ne peut être que mieux. J’avais bien aimé le suivi post-natal avec une sage-femme après la naissance de ma 3ème, parce qu’elle me voyait en tant que personne et pas juste comme un utérus, et que sa première question était toujours “Comment allez-vous ?” et que ce n’était pas une question rhétorique. Bien sûr, depuis, elle s’est expatriée je ne sais où et tout est à refaire avec une autre. D’ailleurs, c’est la seule fois où j’ai eu droit à une sage-femme à domicile dans les jours qui ont suivi le retour à la maison et j’ai apprécié, même si c’était mon 3ème bébé, parce qu’on a toujours une question, un doute sur le soin de cordon, un petit problème d’allaitement…

Pour l’accouchement, j’ai choisi une maternité Amie des Bébés, ce qui signifie que j’aurais la possibilité de choisir comment je veux accoucher. Je peux faire un projet de naissance, je sais que je serais écoutée et entendue. Je pourrais choisir ma position pour accoucher, même peut-être dans l’eau. Je sais que je serais soutenue et encouragée. Je sais qu’on ne m’enlèvera pas mon bébé pour le peser, mesurer, aspirer, à moins que ce ne soit vraiment nécessaire sur le plan médical. Je sais que je pourrais le garder en peau à peau, ne rigole pas, mon premier on l’a mis en couveuse alors qu’il pesait 4,230 kg et qu’il avait juste du mal à se réchauffer. Et qu’à l’époque dans la clinique privée où j’accouchais, j’ai pas su dire non parce que je ne savais pas. Mais accoucher dans une maison de naissance, c’est donner la vie dans une chambre un peu plus cosy qu’une salle d’accouchement, en n’ayant sans doute l’impression de ne pas être à l’hôpital, et avec moins de monde et d’allées et venues autour de toi.

Mais tu sais ce qui m’angoisse encore plus ? Le séjour en maternité, je crois. 4 jours c’est une éternité quand tu n’as pas l’habitude d’être séparée de tes enfants. Quand tu ne sais pas quoi faire de tes journées. Quand t’es obligée d’insister lourdement auprès de l’aux de puer pour pouvoir donner le premier bain à ton bébé… Parce que c’est ton troisième, alors oui tu devrais t’en sortir ! (vécu) Que oui, tu sais changer une couche et enfiler un pyjama à un bébé. En revanche, si on pouvait éviter de te réveiller à 7h du matin pour savoir combien de fois bébé a tété dans la nuit, s’il a bien mouillé sa couche et s’il a fait caca. Et tant qu’on y est si t’as fait caca toi aussi. Alors que tu voudrais juste dormir tranquille et profiter de ta famille réunie. Et aussi si on pouvait te donner assez manger, ça t’éviterait d’appeler ta mère pour lui demander de te ramener des gâteaux, des yaourts et des fruits parce que vraiment t’as trop les crocs une demie heure à peine après le repas !

Oui, je suis convaincue que les MDN permettraient à beaucoup d’entre nous d’avoir l’accouchement simple et naturel dont elles rêvent et de ne pas se être obligée de devoir toujours se fâcher non plus après la naissance pour faire respecter ses choix, même si le but clairement énoncé de la mise en place de tels établissements reste plutôt d’ordre financier…

Le fait que la mesure ait été validée par le Sénat ne signifie pas que le projet se fera. Reste l’Assemblée Nationale.

macaronVI